Thermique

Grâce à une installation solaire thermique, le soleil permet de préparer de l'eau chaude sanitaire et, dans certains cas, de l’eau de chauffage.


Le soleil couvre 60-70% du besoin annuel en énergie pour l'eau chaude dans une maison individuelle. Une petite surface de panneaux solaires posés en toiture (4–6 m²) couplée à un boiler sont suffisants pour réchauffer 70% de l'eau chaude sanitaire consommée par une famille de 4 personnes durant toute l'année.


L'utilisation d'installations solaires thermiques dans un bâtiment ou PPE est particulièrement rentable (notamment pour le préchauffage) et représente aussi une mesure efficace de réduction de l'énergie primaire. Une surface de capteurs d'environ 1 m2 par personne suffit pour couvrir par le solaire 30 à 40% de ses besoins en eau chaude sur toute l'année.


Le panneau d’une installation solaire, l’absorbeur, est un corps métallique à revêtement noir traversé de tubes. Comme son nom l’indique, il absorbe l’énergie du rayonnement solaire et la convertit en chaleur. Une plaque de verre et une isolation thermique empêchent les pertes de chaleur. L’eau contenue dans les tubes du capteur circule à l’aide d’une pompe. Elle amène la chaleur vers un accumulateur qui permet de stocker le liquide. L’échangeur sert à récupérer cette chaleur, qui est ensuite redistribuée dans le réseau habituel pour le (pré)chauffage de l’eau sanitaire ou pour le chauffage central. Au besoin, pour assurer le confort pendant les périodes peu ensoleillées, un chauffage d’appoint se met en marche automatiquement.

Exemple d’installation solaire thermique